Billets d'humeur

1er janvier 2010: Bonne année !

8 janvier 2008 : Episode neigeux

 Je vous dois un aveu :
le petit dessin pour célébrer le départ en vacances de noël,
je l'avais réalisé en avance, le mercredi précédent...


En fait de ruée vers la sortie, cette dernière journée d'école
avait été bien perturbée par la neige et la sortie ressemblait plutôt à ça...


Malgré les vacances, je n'avais pas eu le temps de le refaire.
Finalement, avec les nouvelles chutes de ce week-end, le voilà revenu à l'actualité...

Je ne résiste pas au plaisir de vous montrer la cour de l'école de Rustrel sous 30 cm de neige :

Vue Nord-Sud



Vue Sud-Nord



On n'en voit pas souvent comme ça chez nous !


D'autres photos de Rustrel sous la neige

Râlan

Quelques dessins pour illustrer les textes de Thierry Fabre sur www.dirlo.org

 16 janvier 2010 : Stress au travail : nous aussi

 






23 janvier 2010 : Billet d'humeur de Filou T

Dessin pour illustrer le billet d'humeur de Filou T sur www.dirlo.org

21 janvier 2010 : Mon avant-dernier jour de grève d’un jour !

Aujourd’hui, j’ai encore fait la grève d’un jour avec tous mes collègues de l’école, avec l’espoir (il m’en reste encore un peu) que nos demandes seront entendues.
Mais il y en a tellement : postes, salaires, remplacements, formation des maîtres, direction… et l’actualité est si chargée !

Pas de quoi provoquer une onde de choc médiatique, un tsunami sur l’opinion des français et de notre « Porte pas le rôle » de ministre.
Les médias annonceront 25% de grévistes, les syndicats 30 ou40 et le ministère 10 au maximum… Alors que 100% des enseignants sont concernés et déprimés.

C’est promis, je ne ferai plus qu’un seul jour de grève, celui de la rentrée du jeudi 2 septembre, si tous les syndicats se mettent d’accord !

Pourquoi je ne ferai plus un jour de grève comme cela ?
Pour plusieurs raisons, voici les plus importantes :

- Tous grévistes, mais l’école est ouverte, service d’accueil minimum oblige ! Victoire de la politique du chiffre annoncé (seulement 10 % de grévistes) et des conséquences de la crise de notre pouvoir d’achat…
- Pouvoir d’achat : 1 seul jour de retenue sur salaire et toute revalorisation annuelle est déjà perdue ! Pour 2 ou 3 jours de grève, la perte du passage à l’échelon suivant est garantie !
- Garantis, de plus en plus de remplacements ne le sont pas, des jours d’enseignement perdus pour nos élèves, chaque jour de grève en plus rajoute six heures d’enseignement perdues, plus l’inquiétude et le ras-le-bol des parents (qui manifestent parfois…) et des collègues en charge des élèves répartis (pratique pour les évaluations de la division !)
- Division des équipes et des personnels, ceux qui font grève ou pas, dans une ambiance déjà plus que morose…

Que pourrions-nous envisager comme action innovante « visible », efficace, populaire et solidaire ?

Deux actions seraient possibles :

1) Une journée d’action où chaque enseignant ferait un don à une œuvre humanitaire en signe de protestation.
Exemple : ce jeudi 21 janvier aurait pu être la Journée d’Action Solidaire pour Haïti, avec la participation de tous les enseignants de France, et de tous les parents qui le souhaiteraient.
Des milliers de dons seraient recueillis, pas de perte inutile de salaire, 2/3 des dons sont déductibles des impôts. Un véritable élan de solidarité accompagnerait la médiatisation de nos revendications.

Une partie des dons récoltés pourrait financer l’achat d’une page ou deux dans un grand journal national pour expliquer notre lutte et le résultat de la collecte.

La Journée d’Action Solidaire (J.A.S.), a été initiée par le GDID pour attirer l’attention sur la nécessité de sauver l’école publique en protégeant les écoles et les directeurs par un statut.

2) La journée « école morte » : écoles fermées le jour de la rentrée et silence radio pour toute la première semaine de septembre : pas de réponse aux courriers, messages, téléphone, enquêtes et à toutes les sollicitations administratives.

Oui à la grève de la rentrée : un jour de grève annoncé au mois de mai par tous les syndicats pour demander l’ouverture de négociations sur les vrais problèmes de l’école : suppression de postes, pouvoir d’achat, la décote pour le calcul des pensions de retraites, les directeurs d’école enfin reconnus, le nombre d’élèves par classe à plafonner, la formation initiale des maîtres, les remplacements, la politique du chiffre et non celle de l’humain…

Filou T.

 24 janvier 2010 : Evaluationnons !


Lire à ce sujet (par exemple) l'article de Libération .


http://pagesperso-orange.fr/bla-bla.cycle3/evalCM2.htm

...et encore d'autres liens :

les petits dessins sur les évaluations de 2009

Les livrets en ligne sur le site du SNUIPP 55

L'émission "Interceptions" de France Inter
consacrée ce dimanche aux désobéisseurs

 31 janvier 2010 : Improductivité, inefficacité, autorité

 





 31 janvier 2010 : Salaire au mérite

 

Recevoir chaque semaine un dessin ?
Il suffit de demander :
Jacques Risso


et aussi Les petits dessins de Jacques pour le GDID